Changements climatiques et Développement

Changement climatique, Energie et Développement

OPED LANCE AU TOGO LE PROJET ACE-WA SUR LES ÉNERGIES PROPRES EN AFRIQUE DE L’OUEST

Un atelier important sur le projet intitulé «Accélérer la mise en œuvre des politiques régionales sur les énergies en Afrique de l’Ouest» a lieu ce mardi 23 août 2016 à Lomé. Ce qui marque le démarrage au Togo ce projet.

Organisme de développement durable (OPED): les pauvres du changement climatique ne doivent pas en savoir plus sur les stratégies et les préoccupations des citoyens; défavorisées.

Le directeur exécutif de l’OPED, Joseph KOGBE, a signalé que le changement est ressenti partout dans le monde, qu’il est reconnu comme tel et que ceux-ci subissent et subissent leurs effets néfastes. «Des besoins, il est nécessaire de prévoir une transition énergétique dans le développement d’énergie renouvelable et constituant une véritable opportunité pour le changement climatique et le même temps de devenir une partie de notre futur énergétique  économiques » a-t-il expliqué.

Le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, André Johnson qui s’est fait représenter par le secrétaire général du ministère, M. Boundjouw Sama, Ces processus doivent être fondateurs sur la maîtrise de la consommation, la diversification et l’efficacité énergétique, et la diminution du recours aux énergies fossiles, dans le double objectif d’encourager le meilleur déploiement des énergies propres et durables et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

Lire les articles suivants pour en savoir plus:

Radio officielle n ° 1 du Togo (Radio Lomé):

http://www.radiolome.tg/2016/08/23/lancement-du-projet-ace-wa-au-togo/

AfreePress:

http://www.afreepress.info/index.php/world/business/item/5608-changements-climatiques-le-projet-ace-wa-au-c%C5%93ur-des-d%C3%A9bats- % C3% A0-lom% C3% A9

Savoir Nouvelles:

http://www.savoirnews.net/Les-energies-propres-en-Afrique-de

Togo TopNews:

http://togotopnews.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1479:2016-08-25-08-01-33&catid=83:environnement&Itemid=157

Ici Lomé:  http://news.icilome.com/?idnews=826887&t=changements-climatiques–le-projet-ace-wa-au-c%C5%93ur-des-debats-a-lome

Radio en ligne:  http://www.radiooreole.com/2016/08/togo-ateler-de-demarage-du-projet-ace.html?m=1

Des communiqués de presse parlent aussi de l’événement .

Par exemple,  à  la place et à la grande première nationale d’information quotidienne d’TOGO-PRESSE  (N ° 9857 du 24 août 2016)


EN ROUTE POUR LA COP22 SUR LE CLIMAT: LES JEUNES DE L’OPED TOUJOURS MOBILISÉS

Le 6 juillet 2016, OPED-Togo organisait une session de formation sur l’environnement et les changements climatiques à Lomé (EBS).  This training se situe in the frame of son programme d’éducation environnementale. «L’ère de l’énergie», un logiciel multimédia, un service de base pour la formation.

La rencontre sur le thème de l’énergie et du climat dans le cadre d’un projet dénommé «De Paris à Marrakech en passant par le lien Énergie-Climat». Ce projet vise à sensibiliser et à éduquer les jeunes d’une nation trentaine de pays francophones.

Dix-huit (18) jeunes ont pris part à cette formation. Il s’agit essentiellement des jeunes étudiants de l’Université de Lomé et des élèves du Club Environnemental du Lycée d’Avédji (CELA) à Lomé. La rencontre avec les jeunes étudiants et les étudiants découvrant et mieux comprendre les liens avec notre utilisation de l’énergie et les changements climatiques en vue de les amener à agir


PARTAGE DES RÉSULTATS DE L’ÉTUDE SUR LES BONNES PRATIQUES D’ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS LE SECTEUR AGRICOLE

OPED-Togo a participé à l’atelier sur «L’adaptation au changement climatique: six catégories de bonnes pratiques en Afrique» organisé par l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, en collaboration avec le GIZ. Cette rencontre a eu lieu du 4 au 5 mai 2016 à Addis-Abeba, Ethiopie. Elle réunit des experts venus des six pays d’Afrique subsaharienne.

Son objectif de rencontre est de partager et de discuter les conclusions de l’étude en six catégories de bonnes pratiques agricoles dans le changement climatique dans six pays africains (Burkina Faso, Cameroun, Éthiopie, Afrique du Sud, Togo et Zambie) et de discuter des recommandations. Étude qui a duré trois ans et identifié les méthodes les plus prometteuses et les plus répandues dans l’agriculture et l’adaptation au changement climatique en collaboration avec les associations régionales et rurales d’agriculteurs. Chacun des six pays les résultats de l’étude. OPED-Togo est partenaire du projet au niveau du Togo.


LE BILAN DE LA COP21 ET L’ACCORD DE PARIS SUR LE CLIMAT LORS D’UN ATELIER SUR LE BILAN DE LA COP21

L’atelier de restitution de la COP21 s’est ouvert le 22 décembre 2015 dans la salle de conférence du ministère de l’Environnement et des Ressources forestières à l’initiative de ce ministère. L ‘objectif était de faire le bilan de la COP, notamment la décision de la COP21 et l’Accord de Paris sur le climat. Les participants ont fait le tour du point sur les différents sujets qui ont été discutés lors des négociations

Au cours de la rencontre, OPED-Togo a fait une communication sur le déchiffrement de la COP21 en soulignant un accent particulier sur ce qui a gagné à Paris, ce qui reste à faire aux niveaux internationaux et perspectives pour y arriver.

Plus d’une cinquantaine de personnes ont participé à cet atelier. La question des travaux, des recommandations pour une participation plus active de la délégation togolaise à ces rencontres onusiennes sur le climat


LA SOCIÉTÉ CIVILE TOGOLAISE BIEN PRÉPARÉE POUR LA COY11 ET LA COP21 SUR LE CLIMAT À PARIS

Les 12 et 13 novembre 2015, dans la salle polyvalente de la délégation européenne à Lomé, on the National Actors National Public Administration, the Civil Society, Society for Social and Youth Studies for Students to work in the work in the conference of the french conference for Parties (COP21).

Initiée par l’ONG OPED (The Environment Development), cette rencontre a permis aux acteurs nationaux de mieux maîtriser les enjeux de la conférence.

Cette rencontre a été organisée avec l’Ambassade de France au Togo, du Réseau Climat et de la Délégation de l’Union Européenne au Togo. Les participants ont formulé des recommandations sur la déclaration des organisations de la société civile togolaise sur la COP21. Monsieur André Johnson, chef de la délégation de l’Union européenne au Togo, M. Nicolas Berlanga Martinez, conseiller à la coopération et à l’action culturelle de l’Ambassade de France au Togo, M. Gilles Petit de la Villéon et directeur de la GIZ au Togo, Mme Annette Rathjen.


CONFÉRENCE DES JEUNES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES AU TOGO

Les 16 et 17 octobre 2015, le Togo a organisé la Conférence sur les changements climatiques. Cette CONFÉRENCES, du genre première, s’inscrit à la Fois Dans le cadre de la 21 e Conférence des Parties à la Convention Choix-cadre des Nations Unies sur les Climatiques (COP21 Changements) du 30 novembre Au 11 décembre Prévue 2015 à Paris, et de la 11 e Conférence des Jeunes sur les Changements Climatiques qui se dérouleraient du 26 au 28 novembre 2015. C’est l’un des 06 conférences de jeunes qui se déroulent sur le continent africain.

Cette conférence est une initiative de six organisations de la société civile togolaise à savoir, «Jeunes pour l’environnement», «Jeunes volontaires pour l’environnement», «Jeunes Verts», «Parlement national des jeunes pour» Eau », « Visions solidaires »et« Programme environnemental des femmes ». Elle a vu l’appui financier de l’Ambassade de France au Togo.

Plus de 100 jeunes filles togolaises, ont pris part aux travaux menés au Togo en faveur de la jeunesse pour la COP21. Plusieurs travaux ont été réalisés dans le cadre de la conférence entre les communications, la simulation du modèle des Nations Unies (MUN), une visioconférence, etc. À la fin des participants ont été encore des recommandations pour la COP21. Ces recommandations ont été transmises à M. l’Ambassadeur de France au Togo lors d’un déjeuner que celui organisé à l’intention des organisateurs.


ILLUMINER LE CHEMIN POUR LES ODD ET LE CLIMAT

Le 24 septembre 2015 dans la soirée, OPED a co-organisé une séance d'éclairage qui consistait à faire briller une lumière à l'occasion des opportunités mémorables de 2015, notamment l'adoption des Objectifs de développement durable (ODD) et la 21è Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP21), et s'assurer que les dirigeants savent qu'ils sont sous les projecteurs, que les citoyens observent et que le monde a besoin qu'ils concrétisent des objectifs ambitieux: «fini les paroles, agissons maintenant! »


ATELIER D'ÉCHANGE ET DE RÉFLEXION SUR LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT

Dans le cadre de la campagne mondiale «action / 2015», les ONG Actions en Faveur de l'Homme et de la nature (AFHON), organisation pour l'Environnement et le Développement durable (OPED) et Développement pour Tous (DFA) ont organisé une rencontre d'échanges et de réflexion ce 07 août 2015 à Lomé dans la salle de conférence du ministère de l'Environnement et des Ressources forestières. La rencontre a été placée sous le thème «Quels enseignements tirer d'Addis-Abeba sur les questions de financement du développement pour l'Afrique après 2015».

A travers cette rencontre, les participants ont échangé sur le financement du développement pour l'Afrique après 2015, et décrypté les conclusions et résultats de la conférence d'Addis-Abeba.

Elle visait à construire une synergie d'actions entre les différents acteurs du développement à travers une meilleure compréhension du Programme d'Addis-Abeba en vue de l'impliquer davantage dans le processus qui se développe autour des ODD et du climat.

Elle a fait comprendre aux participants la nécessité de financer le développement; mobiliser les acteurs du développement autour de l'agenda de développement post 2015 et lutter contre les changements climatiques. Ce fut l'occasion d'analyser le programme d'action d'Addis-Abeba par rapport au consensus du suivi et à la déclaration de Doha.

Selon Joseph Yaovi Kogbe, directeur exécutif de OPED, «la campagne vise à faire le lien entre le financement du développement et des questions émergentes à l'occurrence les questions du réchauffement climatique».


UNE CARAVANE POUR EXIGER PLUS DE FINANCEMENTS POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LE CLIMAT

Du 13 au 16 juillet 2015 s'est tenu à Addis Abéba en Ethiopie, la 3ème conférence internationale du financement pour le développement. Cette conférence devrait définir le rôle des partenariats et des fonds mondiaux et les modalités de financement des objectifs de développement durable.

Pour inciter des décideurs à prendre des engagements ambitieux à ce sommet, OPED, membre d'une coalition organisée togolaises regroupant les ONG, dans le cadre du mouvement mondial «Action 2015», a mené le samedi 11 juillet 2015 une campagne de sensibilisation à l'endroit des gouvernants.

Parti du rond-point de la république en face du ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé, la caravane à chuté sur la rue Malou en face de la maison d'Adébayor (Djidjolé), en passant par l'avenue de Calais , le boulevard circulaire, la Colombe de la Paix, le boulevard Jean Paul II, l'échangeur de Kégué, l'échangeur d'Agoè Motocross, le marché Agoè Assiyéyé, le carrefour Limousine et la station Total de Totsi.